Galeries

On marche sur la tête

La pensée est elle notre moteur?…je ne le crois plus. Notre émotion semble être un moteur beaucoup plus puissant. Nous avons déjà tous constaté que la vie nous emmène vers les évènements et/ou personnes que nous ressentons de façon la plus vive. Si l’on souffre d’un profond sentiment d’injustice, la vie nous emmène dans une situation d’injustice. La vie nous somme de revisiter cette situation d’injustice jusqu’à apporter une certaine résolution. Serions nous venus sur cette terre pour apporter une résolution émotionnelle à nos blessures intemporelles?

La peur de l’adultère est un exemple qui est assez universel et je vais m’en servir d’exemple……. Le plus grand cauchemar de Samantha est d’être trompée par son mari car son propre père a trompé sa mère et l’a quittée.  Samantha a donc enregistré depuis l’enfance dans sa structure émotionnelle que toute femme en couple sera trahie. Elle construira donc sa vie  de manière à se protéger de ce grand malheur : Éviter la séparation . Elle va donc se marier pour éviter d’être quittée. Avoir des enfants avec son mari pour se garantir de ne pas être quittée. Au fil des années elle aura oublier de prendre soin de l’histoire d’amour avec  son mari, d’ailleurs être amoureuse l’ intéresse moins que d’éviter d’être quittée. Donc ce qu’elle ressent n’est pas le plus important. Elle veut contrôler l’histoire, elle veut contrôler son mari pour qu’il ne couche avec aucune autre au risque de se déshumaniser elle même. Juste ne pas ressentir une nouvelle fois cette douleur est sa direction de vie. Le développement de cette stratégie de défense a de moins en moins de répit. Samantha se perd derrière cette stratégie, et elle y engloutit toute sa famille. Elle étouffe mais elle ne peut faire autrement , elle se souvient corporellement inconsciemment qu’elle doit coller au plan de survie. Quelque fois elle fait la fête. Enfin! elle peut lâcher sa stratégie, elle peut lâcher le contrôle. C’est le seul moment où elle s’autorise à se foutre la paix. Alors elle boit un verre puis un autre et puis beaucoup trop.  De toute façon c’est la faute de son mari si elle en est la alors elle l’insulte ce connard qui pourrait la tromper. La famille, les amis autour sont tristes de voir ce frère, cette sœur, ce couple se déchirer. Ils pensent qu’elle est méchante, qu’il est idiot. Ils pensent trop, ils sont perdus, exactement comme ce couple coincé dans un imbroglio transgénérationnel. Samantha a juste très peur d’être trahie et son mari essaye juste de protéger sa famille oubliant de se protéger lui.

Ce scénario  est déclinable à souhait…un trauma est enregistré, l’égo prend alors les commandes de nos vies avec toute la force des non dits, toute la force du secret de nos vies et celle de notre lignée . Le secret se crée, le secret secrète un comportement toxique qui nous éloigne de nous même. Ne laissons pas nos plus grandes peurs dirigées nos vies. Ne nous laissons pas marcher sur la tête. N’oublions pas que derrière toutes les histoires ou loin derrière il n’y a toujours que de l’amour

Laurence, et toutes les parts de moi qui sont encore dans la survie

Auto Psy d’une SEP

Ouais bon d’accord je saoule avec mes jeux de mots à la con…. Mais laisser moi lui clore le bec publiquement, lui tordre le cou à cette expérience passionnelle que je vis depuis 20 ans. J’ai besoin de l’écrire, de lui faire prendre l’air, j’ai besoin de m’en remettre à vous lecteurs, êtres humains. J’ai besoin de me libérer de cette expérience que j’ai tu honteusement trop longtemps. Je dévoile entièrement ce secret et son enseignement avec le fol espoir qu’il ne secrète plus aucun poison, ni émotionnel, ni biochimique.

Lire la suite Auto Psy d’une SEP

La métamorphose de l’été

Bonjour!!

Je choisis cet été pour vivre sans aucune pression. Je me laisse portée par la journée qui m’apporte son organisation avec son lot de surprise ou pas.

Je ne prévois rien dans mon agenda. Je n’ai jamais aimé ça, prévoir dans mon agenda. Et là…ben je le fais! Je décide de vivre en conscience selon les énergies que je vibre et je découvre ce que la vie me renvoie dans la matière  Lire la suite La métamorphose de l’été

Pleines Mutations!

Dans les familles lorsque j’étais enfant il y avait un papa qui travaillait , une maman qui travaillait (ou pas) et faisait des bisous et des frères et sœurs qui étaient nos meilleurs ennemis. Classique!!! Nous savons pertinemment que jamais dans aucune famille ça ne s’est passé « normalement » mais désormais ce que nous vivons à l’intérieur de la famille est plus en cohérence avec ce qui se voit dans la matière. Nous sommes sortis de l’illusion de la normalité, ouf!!! Lire la suite Pleines Mutations!

N’être que soi

Salut

j’ai commencé ce blog il y plus d’un an et demi..je crois que c’était au printemps 2016 parce que j’avais des choses importantes à exprimées. Des idées sur l’humanité, la spiritualité… J’ai écrit quelques textes, issus de  mes compréhensions et des conclusions de mes expériences de vie.

Elles sont très importantes pour moi, et peut être tout à fait inutiles pour d’autre. En plus,  depuis, j’ai lu ces idées que je pensais uniques (puisque sorties de ma boite crânienne) autrement mieux écrites dans des livres ou d’autres blog et mêmes entendues puisque certains font des vidéos….fantastiques 🙂

Alors pourquoi aurais je encore envie de dire ???

Sincèrement?

Je profite de cet outil, le blog, pour me rendre intéressante (à mes yeux) et braver la honte d’être moi et kiffer d’être moi au final ! Parce que enfoncer des portes ouvertes à longueur de texte comme je le fais, je comprends parfaitement que cela paraisse inutile mais cela me procure une sensation de libération et ça vaut le coup d’être vécu :-)!

M’ exposer demande de livrer mon  intérieur le plus sincèrement possible,  de dévoiler un peu plus de moi même. Cette mise en forme  permet en quelque sorte une mise au monde . Et cette mise au monde passe par un déconditionnement qui n’est pas  un léger exercice de sincérité envers soi même, je vous le confirme!

Être soi (ou se libérer de son propre conditionnement) est l’acte d’amour qui demande le plus de courage.

Donc je vais revenir sur la création de ce blog que j’ai appelée « une femme libre »

c’était ma revendication: je veux être libre!

Un an et demi plus tard je m’aperçois que je suis déjà libre et surtout que je l’ai toujours été. La seule et unique personne qui m’empêchait, c’était moi bien sûr…(une porte ouverte et une!)

En vérité, j’ai envie d’aller plus loin encore dans ce processus de déconditionnement. Je me libère tranquillement de recette  de vie que j’ai apprise comme tout le monde à l’école, à travers nos codes…. la politesse, notre éducation, nos religions, les lois, le code de la route..etc ..toutes ces recettes de vie que j’ai apprises à l’extérieur….

Et si j’acceptais de « naitre » que moi?

hiver janvier 2018

Laurence Antonio

PS: En vous abonnant à ce blog, vous ne manquerez aucun article!

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci

Article de Laurence Antonio, Thérapeute holistique, auteur du blog: https://laurenceantoniogerardmer.wordpress.com 

 

Le jour où j’ai arrêté de croire que le ciel allait me tomber sur la tête……

 

13 mars Mardi 2018…
Le neurologue en face de moi me dit qu’il ne préconise pas de médication dans mon cas car l’évolution est discrète, si évolution il y a. Un traitement ne semble pas judicieux pour le moment. Les effets secondaires que pourraient entraîner les médicaments pourraient être plus dommageables que les bienfaits. Mes derniers problèmes de marche en date semblent imputés à une sciatalgie et des séances de kinésithérapie sont le traitement le plus approprié pour l’instant. Il me prescrit un IRM de contrôle à faire l’année prochaine.

Mon rêve est il en train de se réaliser ? Je n’osais pas imaginer ce dénouement mais il faut que je m’habitue aux bonnes nouvelles. Elles n’ont jamais la forme imaginée et la libération qu’elles procurent est au delà de notre entendement et entêtement surtout !

J’ai commencé ce blog il y a deux ans pour raconter ma vérité, pour assumer au grand jour ma démarche de vie. Lire la suite Le jour où j’ai arrêté de croire que le ciel allait me tomber sur la tête……