Archives pour la catégorie Eveil, Conscience, co-évolution

L’eusses-tu-Cru? Retour d’expérience

Postulat de départ?

EN Septembre 2020, je décide d’apporter une solution personnelle à ma santé et de me prendre totalement par la main. Les troubles de la marche dus à la SEP avaient augmenté et j’avais besoin d’agir. J’ ai suivi « par hasard » un stage avec Irène Grosjean naturopathe de 90 ans qui court et dit que toute maladie est guérissable mais que tout le monde ne peut pas en guérir

Elle parle des 4 lois de bases pour être en santé : Dormir, Respirer , Se Nourrir, Eliminer

Selon elle ( et beaucoup d’autres auteurs répertoriés dans la bibliographie commencée depuis septembre) la maladie est une crise d’élimination des toxines de notre corps . Et ces toxines auraient perdu le chemin d élimination par les voies naturelles . Ils s’éliminent donc par d’autres émonctoires comme la peau, les tissus conjonctifs des articulations, les nerfs…Etc Bref, ça cherche à sortir et ça fait des dégâts!

Livres amis et vidéos: j ‘ai lu beaucoup et regardé des kilomètres de vidéos pour me soutenir dans ma démarche car manger cru était un véritable saut dans l’inconnu

Livres : « Detoxination » Dr Morse, « La vie en abondance » Irène Grosjean, « Le foie » et « Medical Medium » d’ Anthony Wiliams, « l’instant cru » de Marie Sophie L

Les Vidéos d’Irène et Nelly Grosjean, de Miguel Barthélemy, du Docteur Tal Shaller, de Francoise Guillain , du Docteur Jade Allègre, du Docteur Joyeux et de son épouse

Le système digestif au repos permettrait alors au corps de synthétiser tous les composés biochimiques nécessaires à une guérison naturelle et physique. En étant sollicité par des associations de nourriture difficilement digérables dont 4, 7kg de toxiques ingérés en moyenne par an avec une mal bouffe ordinaire, nos organes seraient détournés de leur fonction régénérative du corps.

Mon médecin généraliste ainsi que mon neurologue me disent que je suis en bonne santé à part mon problème de marche. Quant à l’avenir ils ne peuvent évidemment pas prédire l’évolution de cette maladie, en revanche ils peuvent me prescrire de la chimie pour….quoi?? je ne comprends pas pourquoi??

J’ai accepté il y a deux ans de prendre un médicament inhibiteur de relargage du potassium qui permet de mieux assurer la conduction du signal nerveux et par conséquent améliorer la commande de la marche, autrement dit une béquille chimique. J’ai compris et je suis d’accord.

En changeant de nourriture pourrait on réduire des symptômes survenus après deux poussées de sclérose en plaque, comme le laisse envisager toutes ces personnes donnant des conseils naturopathiques sur internet? Pourrais je remettre en route la fonction régénérative de mon corps? Irène et tous les autres proposent de manger des aliments essentiellement crus ou tout cru car ils seraient facilement assimilables par notre corps et respecteraient notre corps dans toutes ses fonctions.

J’ai eu envie de faire l’expérience.

Manger Cru alors comment fait on?

Voici une liste non exhaustive de ce que je mange depuis septembre

Salade: carotte , céléri , salade verte , concombre, tagliatelles et spaghetti de courgette, champignons, radis

Déclinaison de salade verte: volantes, roquette, mâche, cressonnette, batavia, feuille de chênes…

Fruits à la croque: Vive les Bananes!!!!!! (elles constituent souvent mon repas!) et pommes et tous les autres. Toujours en prise alimentaire seule

Graines germées: fenu grec, alpha alpha, sarasin, lentilles, pois chiches..

Pour les sauces: Citron Aromates , menthe, ciboulette basilique, livèche, persil, oignon, ail, Avocat

Oléagineux : amandes, tournesol, graine de courges, noisettes, noix, noix de pécan, cacahuètes, noix de cajou….

Crackers de carottes et graines de lin

Trempettes: Guacamole, Houmous

Jus de légumes 1l par jour : Jus de citron, Jus de céléri branche, jus de carotte (orange, gingembre, curcuma), Jus de betterave (pomme citron), Jus de concombre (basilique, menthe, citron), Jus d’orange

Smoothie : banane, pomme et baies rouges ( fraises, framboises, myrtilles, mures)

Snack : dattes et figues séchées

En consultant mes inspirations pour les recettes (« L’instant cru » Marie Sophie L , La chaîne you tube de Louis Fanch et la Crusine Academy de Cilou) et la multitude de blog crusine qui existent sur internet vous trouverez des recettes qui peuvent vous convenir et tout le matériel nécessaire à la crusine

La transition alimentaire prend du temps et avec elle la rééducation de l’esprit et des habitudes affectives liées à notre façon de manger nécessitent vraiment cette lenteur.

J’ai fait des salades composées très colorées assez facilement à chaque repas et j’ai bu des jus de légumes à raison d’un litre par jour. Les jus n’étaient pas toujours bons mais j’ai persévéré. A l’époque, j’ avais un extracteur verticale avec une large bouche pour ne pas à avoir une trop grosse corvée de découpe et de vaisselle. J’ai pris conscience de la complexité de mon système digestif en regardant la vis de broyage, la sortie pour le jus et celle pour les déchets. Après trois mois d’utilisation intensive, le fameux extracteur a rendu l’âme.

Je me suis acheté un extracteur horizontal à double vis et j’ai alors coupé mes légumes en plus petits morceaux. Cet extracteur est mon maître de conscience intérieure!! Mâcher plutôt qu’avaler tout rond! ha oui, c’est vrai!!! La mastication est la première étape de la digestion.

Un respect total de mon foie est venu, véritable bouclier vivant et centre de tri des nutriments. J’ai donc réaliser des jus moins complexes . Au lieu de mélanger 10 sortes de fruits et légumes je mettais principalement une sorte de légume que j’adoucissais avec le jus d’un fruit. En mangeant cru je réduis les associations d’aliments par conséquent j’aide considérablement la fonction hépatique.

Pour reprendre les mots de Nelly Grosjean en buvant un litre de jus de légumes par jour , je douche mon corps de nature, mes cellules baignent alors dans un liquide nourrissant. Les jus de légumes reminéralisent le corps et les jus de fruits apportent l’énergie. Le sucre des fruits étant le carburant naturel de nos cellules.

Mes Résultats et découvertes physiques

Perte de poids une dizaine de kilos…oupsi…mais c’est super cool

Une impression de legereté et d’éclaircissement mental

Mon transit intestinal est Merveilleux. Il s’est amélioré considérablement, c’est d’autant plus étonnant que je ne me considérais pas avoir de problème. Et quand ça va, tout va 🤣

Meilleure hydratation, bouche moins pateuse au réveil

J’ai du mal à dire que je fais un régime . Je vis dans une sorte d’Abondance . La prise alimentaire est sans restriction de quantité

Ma prise de sang au bout de 4 mois ne montre aucune carence, ces résultats sont à suivre évidemment.

J’ai remarqué une disparition des crampes musculaires et agitation nocturnes de mes jambes.

Je n’ai pas constaté d’amélioration des symptômes des troubles de la marche

Prise de Conscience

Je me sens en lien direct avec la terre , elle me nourrit. Le cordon nourricier est rétabli entre elle et moi. La dénomination de Gaïa terre mère de tous les hommes prend tout son sens.

Je pose une action concrète de respect envers la terre en prenant soin de mon corps

Je me sens soutenue, aimée, nourrie par elle

Cuisiner c’est cuire et mélanger les aliments ou bien Culinariser les aliments comme ils aiment à le répéter dans les vidéos regardées…oui oui vous êtes comme moi , vous lisez bien cul et vous lisez bien art….La bouffe et le sexe ciment d’une société organisée avec des dominants et des dominés où séduction et soumission sont orchestrées pour installer les marches de hiérarchisation

Une personne (ou un système) nourrissant les besoins d’une autre peut le couper de ses propre appétits contre monnaie d’échange. C’est le début d’un cercle vicieux de dépendance. Et au début ça avait commencer par de l’entraide et de l’amour….

J’essaye d’apprendre à ma fille l’autonomie de la vie dans son assiette. Avec cette experience, j’ai plus conscience de l’amour et du soin qu’elle peut s’apporter à elle même plutôt que de gâter (sous prétexte d ‘amour mal placé) son goût de sucre et sel. Bref bonbon et chips en conscience ! Et pates bolognaise et steak frites avec grande modération.

Pour moi manger cru ou revisiter son assiette c’est reprendre sa responsabilité vis à vis de son propre système digestif et gagner en autonomie.

Respect de soi

Je mangeais toujours avant d’avoir faim rythmée par les heures de travail et d’école. Qu’il est agréable d’avoir faim , complétement supportable de jeûner une demi journée ou libre de grignoter sans horaire. J’écoute mon corps et retrouve le rythme naturel de mon appétit

La fringale a disparue. Ces hypoglycémies déroutantes qui me faisaient manger ou boire sans conscience. Des prises d’aliments et de boissons récréatives ou compulsionnelles qui m’éloignent de moi au profit d’une fuite du présent, d’une évasion?

Souplesse de l’expérience avec l’extérieur pour la socialisation

Avantages du confinement pas d’invitations à manger donc respect du régime sans explications à l’extérieur

Je ne me sens pas végétarienne. Ce régime n’était pas un régime d’idéologie il est motivé essentiellement par le regain de santé. En revanche je le deviendrai surement car à force de manger des légumes l’idée de manger un animal qui a mangé des légumes qui ont poussé sur la terre devient étrange !

Autant manger les légumes et fruits directement, non?

Et alors reprendre mes ciseaux pour ouvrir des paquets pour chercher de la nourriture dedans semble ridicule

Concrétement

Le mouvement est arrivé avec le printemps. Un entrainement de piscine 2 à 3 fois par semaine s’est mis en place et j’ai repris des séances avec un nouveau super sympa kinésithérapeute 2 fois par semaine. Il existe moins de distance entre mes pensées et mes actions. J’avais compris être la priorité de ma vie et voulu ne plus faire l’économie de moi même pour correspondre à quoique ce soit. Et ça y est! Je suis exaucée! Je suis beaucoup moins sujette à la procrastination et j’ai constaté une augmentation de ma volonté.

J’ai largemment diminuer la consommation des réseaux sociaux. Ma nourriture n’est plus à cet endroit, j’ai moins ce vide à combler avec de l’extérieur. J’ai des jus à boire, des légumes à éplucher. Je suis très occupée par mon vivant. Le centrage sur moi a rééllement opéré.

Patience! Faut il devenir un patient de santé pour cet apprentissage? Reconstruire ma santé est mon chemin de vie. Cette maladie me permet….m’invite plutôt, à établir un contact véritable avec moi même. Je crois que le véritable chemin de guérison est là. Il n’est pas dans l’amélioration des symptômes qui serait juste la cerise sur le gâteau (j’aimerais bien manger cette cerise!!!! mais je garde mon calme..)

Ce chemin intérieure est ma résolution personnelle car si on m’avait proposé l’année dernière d’aller à la piscine et de manger des carottes, j’aurais pu répondre crânement  » rhâ nan… l’eau ça mouille et les crudités ne sont pas nourrissantes »

Depuis septembre j’ai expérimenté la différence entre plaisant au gout et bon pour la santé.

En allégeant mon corps physique, en agissant concrètement au niveau cellulaire avec le carburant ( la nourriture terrestre) que je met à la disposition de mon corps je constate une influence sur tous mes autres corps: émotionnels, éthérique, énergétique..etc.

Il existe une différence entre savoir et expérience, entre la théorie et le vivant. Le savoir peut te protèger tellement de la vie qu’il t’en éloigne

Il est important de faire sa différence entre nourriture et remplissage, entre vie et camouflage

Nos addictions nous enchainent, elles nous bâillonnent!

Prenez soin de vous les équilibristes, moi j’ai encore du taff!

Bisous

Laurence

Noel à Equilibre

Salut les équilibristes !

UN mini article pour vous faire part de mes disponibilitéspour les deux semaines à venir (21 au 31 décembre 2020)

Je prends des rdv toute la semaine, mercredi toute la journée compris. Je serai off les jeudis après midi, vendredis et dimanches

Lundi 21 décembre de 14h à 17h je serai de permanence , vous pouvez donc venir sans rdv pour des bon cadeaux

Et enfin je ne saurai vous quitter sans vous conseiller joyeusement d’offrir ou de vous faire offrir cette année un abonnement!

En 2021 nous avons besoin nous investir dans notre bien-être

Je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année

A tout bientôt

Laurence

Sortie De Taire

Coucou les équilibristes

Je vous espère sereins en ce début du dernier mois de l’année et quelle année!!! 2020 fameuse année miroir!!! Elle nous as bien retournés !!! Quel Bordel!!! Mais quel joyeux Bordel aussi!!

Nous avions besoin de ça pour nous réaligner avec notre mission d’âme. Ce chaos dans lequel toute l’humanité semble plongée est un terroir magnifique pour retrouver individuellement notre ordre intérieur. Cet ordre sera la base du nouveau monde plus humain, plus spirituel et plus énergétique surement!

Marcher sur la tête, parler à l’envers n’est plus acceptable! Encore faut il trouver le chemin….

Le premier confinement m’avait permis de retourner et de bien aérer mes terres intérieurs ( et terres intérieurs 2 et terres intérieurs 3)

Et puis cet été j’ai repris mes habitudes d’avant le confinement, trop contente de retrouver ma vie. J’ai beaucoup travaillé. Les touristes ont été très nombreux à Gérardmer. La famille a débarqué comme chaque année en été et les apéros avec les copains nous ont bien occupés.

Une image ne me lâchait pas, celle d’un enfant dans le ventre de sa mère qui se retournait pour présenter sa tête en direction du col de l’utérus et se préparer à sa future sortie . Je sentais presque ce mouvement à l’intérieur. Et puis une phrase est venue sonner dans ma tête « pardonnes toi de ne pas être un homme » ?!!! Je n’ai pas compris…..Ni l’image! Ni la phrase!

Et ensuite j’ai eu envie de changer d’air. J’ai choisi l’île de Ré. Ne me demandez pas pourquoi! Nous sommes partis à la fin de l’été.

Début septembre je me suis mise à la musique, pour changer l’air aussi! J’ai acheté un piano en 5 minutes et je me suis inscrite à un cours aussi vite. Ne me demandez pas pourquoi!

Le deuxième confinement semble être mon cadeau d’anniversaire comme celui de tous les scorpions peut être. Et Quel cadeau!!!!

D’abord ce confinement m’a vexée, étant masseuse j’ai cru que j’étais considérée comme non essentiel et privé de travail. Cette colère m’a mise en mouvement. Ma fille étant retournée à l’école, je devrais restée toute seule à la maison? Je me suis affranchie de cette illusion d’impasse en brandissant fièrement un diplôme de la première partie de ma vie « Docteur en biochimie ». Je ne mettais jamais ce titre en avant parce qu’il appartenait au passé. Mais à ce moment précis de l’année il justifiait à lui seul mon indépendance de travail et ma compétence dans la biochimie du système immunitaire.

Et oui je suis devenue masseuse après un doctorat et c’est surement parce que je suis docteur que je suis devenue masseuse. Si les deux professions ne semblent pas avoir de point commun, dans mon chemin de vie ils en ont un très fort: Bibi!!

Dans les deux domaines, pour moi, existe l’invisible , la transformation, la recherche, la transparence, la conscience, la science, le corps et l’âme. Dans mon cœur, le massage et la biochimie

En juillet je faisais une petite vidéo sur le fait de s’unir à soit même et je ne savais pas ce qui allait se passer dans la matière. Et voilà que je le découvrais et que je le savoure encore

De me reconnaître docteur et masseuse a fait que je l’ai écrit clairement sur ma page facebook, sur ce site. Ces deux centres d’intérêt, ces deux etiquettes n’existent plus l’une après l’autre mais en même temps. Une dissociation de temps s’était donc résolue en moi et ce n’était pas la dernière……..

Le déplacement à l’île de ré m’a fait pendre conscience de mon trouble grandissant de la marche ( Auto Psy d’une sep) En énergétique la note ré correspond aux émotions et je peux dire que sur cette île j’ai fait face aux miennes.

Eprouvée par tant d’émotions, à mon retour je me suis inscrite « par hasard » et ,sans réfléchir surtout!, à un stage d’Irène Grosjean. Une naturopathe à fort caractère de 90 printemps . Une femme formidable qui fait des vidéos sur you tube que je vous recommande d’aller regarder. Ce stage a révolutionné mon alimentation et contribue à réhabiliter totalement le docteur en biochimie en moi. Ce même docteur qui dans la vidéo de juillet parlait de cellule déjà. Et c’est juste Incroyable, vivant et magique toutes ces synchronicités!!!! Je développerai toutes mes découvertes ( qui n’en sont surement pas) dans un autre article bientôt.

Pour ce qui est de la musique, ce sont des retrouvailles puisque enfant j’ai fréquenter une école de musique pendant 6 ans . Et…. c’était comme l’école encore!!! Retrouver un piano a permis de créer une immense réconciliation avec moi même. J’ai « JOUER » du piano avec une notion de plaisir. Ca changeait de mes souvenirs où il fallait apprendre le solfège et s’exercer à faire des gammes. Ma prof est géniale, je la connais depuis que je suis arrivée à gerardmer et!!!! enfin je suis son élève et surtout je m’élève

Pour ce qui est de cette phrase à propos de me Pardonner de ne pas être un homme….

Je me suis souvenue qu’ au premier confinement ma fille était aller dénicher un carton de vieilles photos de moi et… »Maman mais t’étais moche, comment ça se fait que tu as eu des amoureux ??? »

 » Ah bon ? j’étais moche??? »

« ben oui!!! tu as les cheveux courts »

C’est vrai ça! En regardant ces photos j’ai réalisé que je ne mettais pas du tout en valeur ma féminité, autant dire que je la cachais et ce pendant toutes mes études et lorsque j’ai travaillé dans la recherche. En fait, j’ai porté les cheveux très courts jusqu’à ce que je devienne masseuse

Lorsque je me servais de mon intellect, j’avais une apparence plus masculine et lorsque mon métier devient plus artisanal et créatif j’ai un look beaucoup plus féminin. Cette prise de conscience m’a scotchée. et m’a permis de poser des phrases (qui réalignent Mes croyances personnelles évidemment) telles que:

Je suis une femme qui a du caractère et pas mauvais caractère

Je suis une femme qui met son intelligence au service de son hypersensibilité et pas le subtil au service de son mental.

J’habite à la campagne parce que c’est mon choix et non parce que je suis incapable de vivre en ville

Je suis travailleuse indépendante pas parce que je ne supporte pas l’autorité mais surtout parce que j’ai besoin de respecter la mienne! (et je ne supporte pas l’autorité , aussi!!! si je veux!!)

Cette année mon âme a pris les commandes. Et que vous soyez d’accord ou pas, conscients ou pas, je suis sûre que la vôtre aussi a pris les commandes.

Nous avons le choix, le libre arbitre comme on dit, d’être d’accord avec elle ou lui opposé une certaine résistance . J’ai résisté pendant assez d’ années en ne voulant être que la moitié de moi-même par séquence. J’étais séparée et sépienne.

Cette année 2020 est une naissance où plus aucune partie de moi n’aura envie de se taire. Du moins je vais essayer de bien écouter tout le monde🙂 Le joyeux festival de la tolérance est ouvert. Faisons cœur avec nous « m’aime ».

Laurence Antonio 7/12/2020

Terres intérieures (3)

Je prends conscience de mon tempo entre la lune et le soleil. Je le dépose avec soupirs et espoirs. Je reconnais mes émotions et je pose des actes le plus possible en fonction d’elles. J’ai pris en main ma responsabilité de vie, c’est le moins que je puisse faire pour mon humanité!

La compréhension et l’acceptation de mes rythmes est le moyen pour moi de m’enraciner. C’est ma façon d’être la plus alignée au vivant de cette terre et ma nature . C’est mon ultime façon d’être sur un chemin de guérison naturelle. C’est ma façon de me libérer d’un formatage socio-médico-économique dans lequel je n’ai plus envie d’évoluer. C’est ma façon de trouver mon autonomie.

Le temps n’est plus linéaire. La roue du temps me révèle

La fleur de vie peut s’ouvrir, mourir, renaître, grandir en moi à chaque émotion traversée et acte posé.

Il n’y a que le dedans ! Cette intériorité qui vibre vers l’extérieur comme des milliers de ronds dans l’eau. Ma plus grande histoire d’amour c’est moi. Le miroir qu’il m’importe de réfléchir à la vie est de panser ma blessure originelle : la séparation d’avec moi même. Le faire en conscience me permet de sourire entre les larmes, de crier mes douleurs dans un éclat de rire.

Mon âme est venue jouer à la terre dans mon corps

Et le confinement est arrivé!

Un cadeau ?

Un temps zéro où aucune pression extérieure ne pouvait interférer dans ma bulle. Je pouvais vivre pleinement selon ces lois intérieures dans mon écosystème. Comme dans un rêve, j’avais le champ libre pour cultiver mon jardin…… Pour retourner ces terres, les aérer, les enrichir en profondeur.

J’ai rangé mon passé, mes papiers, ma vaisselle, mes photos, mes succès, mes échecs, mes mémoires, mes images, mes armoires.

Un temps en couveuse pour se pencher sur ma légende personnelle, clore certains chapitres d’expériences et en affirmer d’autres.

« Par hasard », je me suis intéressée au cycles cellulaires programmés selon la théorie de Marc Fréchet. Selon lui notre vie serait la répétition d’une fenêtre temporelle autour de notre conception. Comme un écho vibratoire qui aurait son propre rythme, celui de nos cellules!

En travaillant sur mon propre cycle cellulaire, j’ai découvert le projet sens de ma naissance et sa résonnance selon des harmoniques dans le temps de ma vie*.

C’est assez bluffant comme les événements se répondent sur le calendrier de ma vie, exactement comme les points de réflexologie et l’intérieur du corps. Le temps et l’espace se réunissaient dans un point d’orgue.

Je suis épatée par cette expérience. Je suis biochimiste et la cellule est le lieu de mes premiers apprentissages. Cette même cellule, 15 ans plus tard, s’invite à ma conscience pour me révéler un cycle émotionnel vibratoire!

M’offrant une concordance parfaite avec l’énergétique et les chakras.

M’offrant une concordance parfaite entre mes activités de recherche en biochimie et celle de masseuse.

La science, le massage, l’énergétique, le macramé absolument tout ce que je fais dans la matière me ramène à la démystification du lien qui existe entre le dedans et le dehors, l’invisible et le manifesté, le corps et l’esprit, la science et la vie, le concept et l’inconscient, le savoir et le senti.

Mon projet sens?….il y a des chances

Au delà des convenances sociales, familiales, amicales, il y a des émotions. Au delà des non-dits il y a nos propres vérités à prendre en compte. Au delà de notre société, il y a des trésors d’individus.

J’ai partagé ces trois textes « terres intérieurs » pour encourager celles et ceux qui me lisent dans un cheminement personnel. En ce moment plus que jamais nous avons besoin de nous libérer de nos conditionnements et retrouver notre vibration unique.

Il me semble important de jouir de sa vie plutôt que de la payer. Il me semble important de jouer sa propre partition, plutôt que de sonner faux à côté de sa vie.

Retrouvons nos chemins intérieurs avant de revenir à l’extérieur. Mettons nous en paix dans nos histoires personnelles pour être en harmonie avec l’extérieur.

Laurence, post confinement 2020

*j’ai fortement pensé au livre « les neufs marches » d’Anne Givaudan et Daniel Meurois .

Terres Intérieures (2)

Le processus d’écoute de mes femmes intérieures chaque mois en 4 temps s’est mis en place. Je me suis accordée du relief, du rythme plutôt que de serrer les fesses pour coller à l’image à laquelle je trouvais « bien » de correspondre. Vous savez comme quand on dit « ha moi, je suis comme ci et pas du tout comme ça »….est ce un choix ? est ce un jugement ? ou est ce une observation honnête de soi ?

J’écoute mes femmes sombres, elles font partie intégrante de mes ressources. Les reconnaitre, les cajoler me rend plus tolérante à l’amour de moi et moins dépendante d’une recette de bienséance qui me rendrait aimable à l’autre*

Je commençais à être riche de ces découvertes, j’avais de plus en plus envie de prendre soin de moi. J’ai arrêté de fumer.

Pourquoi je fumais déjà ? Soyons très honnête : pour faire des pauses clope avec mon chéri et parce que je stressais à mort de mon avenir de scléreuse (la meilleure façon de lui en assurer un à cette sclérose soit dit en passant)

Ha ouais?! Et tu penses que ton chéri t’aimera moins si tu ne fumes plus?…. Je serai moins avec lui alors peut être qu’on ne se parlera plus…Allo?? Ce n’est pas de ton homme dont tu parles? Dans quelle interprétation es tu plongée?

Je venais de débusquer l’archétype de la femme soumise à l’homme.

Et mon côté masculin à moi ? Je veux parler du mec à l’intérieur, de mon rapport à l’homme. Était ce un gros macho pour qu’en miroir soit une soumise ??

Je suis incarnée en femme, mais j’ai un coté pile et un coté face, un coté yin et un côté yang, un coté masculin et un féminin. J’avais d’ailleurs écrit un premier texte au début de mon blog yin yang une histoire intérieure puis j’ai approfondi** ma compréhension en écrivant le texte du couple sacré ou danse astrale.

Je contactais le masculin en moi. J’ai observé la fluidité quant à mes actions. Et bien c’était pas le top! Je faisais rien ou alors tout dans la précipitation et l’impatience.

Mes actions rapides étaient surtout réactives (mes non-actions aussi d’ailleurs!) et le moteur de celles ci très cérébrale et par conséquent contrôlant.

Je rêvais d’action constructive dont le moteur est la joie de vivre. Donc j’ai rééduqué mes actions selon le rythme de la nature et de l’ensoleillement. Je commence des projets au printemps, je quitte des habitudes en automne. Je médite en hiver , je profite en été. Le principe masculin amène l’organisation de la vie . Il propose des directions.

Le mouvement commençait à se préciser. Là est ma quête car j’avais perdu en mouvement et en vitesse dans mon corps de scléreuse en plaque. En revanche les neurologues n’avaient pas vu d’évolution à l’intérieur de mon corps à l’IRM. C’est pourquoi j’avais besoin de décortiquer ce mouvement et son moteur avec l’outil dont je dispose : l’introspection

Selon le rythme lunaire du féminin et celui solaire du masculin , j’allais donc faire valser mon couple intérieur sur les quatre temps des saisons. Je trouvais mon horloge interne! Je m’appropriais en conscience mon véhicule, mon corps.

Le train d’atterrissage, pour la perchée cérébrale que j’étais, commençait à se déplier en explorant mes faces yang, entre patience et action. Je prenais conscience de l’envergure qu’il donnait à mon coté yin, entre émotions et centrage.

Le yin sans le yang n’a pas d’air renouvelé et il moisi. Le yang sans le yin n’a pas d’émotions et il sèche.

Equilibre, n’est ce pas?

Ces concepts sont au cœur du chamanisme et de la roue médecine…Tiens donc? J’ai alors choisi de prendre soin de la vie en moi plutôt que de lutter contre des symptômes désagréables.

Je sentais le courant de la vie. Ce n’était plus moi contre un monde injuste, je faisais désormais partie du tout. La vie m’ anime et je vais en prendre soin. Je redescendais d’un étage. Est ce que je posais les pieds sur terre? La spiritualité n’est pas une fuite du corps de souffrance, elle est dans la matière et c’est sur terre que ça se joue!

Laurence

* Stratégie du vampire qui te demande de l’aimer parce qu’il ne peut pas se saquer lui même. Je crois que c’est le pervers narcissique qui nous ont appris ça, non?

**Le scorpion , que je suis , creuse. Et quand il a fini ? et bien il creuse encore! hélas cette vérité est une observation, elle n’est ni un choix ni un jugement!

Terres intérieures (1)

J’ai commencé ce chemin rouge en regardant ce sang sortir de moi à chaque lune. Cette rencontre a été le début d’une aventure intime et personnelle. J’ai observé depuis mon formatage, depuis ma formation, je pourrais même dire depuis mon identité sculptée à coups de jugements. Ouais donc je reprends, je résume, je me rassemble : Depuis ma boîte crânienne, j’ai regardé en bas et j’ai vu le chemin du dedans.

J’ai regardé ce sang sortir de moi tous les mois, et instinctivement je l’ai mélangé à la terre de mon jardin, je marquais mon territoire. Je contactais la sauvage en moi. J’ai également réalisé les tissages en macramé telle une araignée qui veut voir la trame de sa vie. J’ai senti et observé que ces tissages en particulier, et donc ce que je fais dans la matière en générale, sont le moyen de la transformation de mes émotions .

J’ai accepté que je n’étais pas la même tous les jours du cycle lunaire. Mes commandants intérieurs , Faukon, Ifo et Yaka, se sont un peu détendus. Ma nature est variante et suit son cycle naturel, et c’est NORMAL ! Je suis entrée en contact avec des parts insoupçonnées ou même carrément répudiées de moi comme la timide, la complexée, la connasse, la super-jalouse, l’endurante, la peureuse, la sérieuse, l’envieuse, la nostalgique, la romantique, la rieuse, la déterminée, la soumise, la passionnée, la macho, la maso, la douce, l’impatiente, la manipulatrice, l’intelligente…etc

Il y a 4 phases émotionnelles dans un cycle menstruel*. Et dans chacune d’elle un nombre incalculable de facettes de moi-même…..ça fait du monde à reconnaître et il y en a dont je n’ai pas forcement facile à accepter la paternité, hihihi !!

Ma pression intérieure a largement baissé….. je renoue avec ma nature féminine et son rythme. Je noue tout court peut être……. bref je suis en lien avec cette nature féminine en conscience.

Je suis une femme araignée appeler à régner avec ses unies-vers.

J’accompagne ma nature féminine à fleur, à émergence avec douceur…..Attention!!! C’est beau, c’est fort et si fragile…..

J’ai parlé à la maison de ces variations d’humeur comme d’une découverte incroyable, mais mari et enfant savaient déjà que je fixais les règles à la maison !  » ha bon !!??? » Je tombais des nues.

Et mes nues ne descendent pas du ciel, elles composent cette femme multiple et réclament leur partition à jouer.

Elles se mettent à nu , s’exposent à mon acceptation, renouvellent la libération de la femme. Elles sont moi, et m’offrent le cadeau de mon sang : la circulation du vivant. La dictature extérieure de madame parfaite « balai dans le uk! »se termine en prenant conscience de cette équipe collaborative

J’accueille ce tourbillon de femmes depuis un certains nombre d’années. J’évolue en tribu et je fais du mieux que je peux pour les écouter et les respecter. Ce chemin de conscience ne s’arrête jamais, il est cyclique, il roule. C’est un chemin de dépouillement qui amène au cœur

Laurence

* mes inspirations et expériences en tapant dans la barre google de votre ordinateur

Bénédiction de l’utérus, l’oeuf de yoni , Festival du féminin sacré, « Nos humeurs de chiennes » de Julie Holland (the must have du livre pour la biochimiste que je suis!)

Déconfinement

Bonjour chers Equilibristes,

Je vais reprendre contact en douceur avec le monde extérieur et par conséquent avec mon activité professionnelle à partir du lundi 11 MAI…..oui,mais…. oui, mais quoi ??? le huit mai c’est aujourd’hui! ….STOP!!!

Sérieusemenrt , nous sommes en zone rouge à Gérardmer, donc ma nouvelle activité de professeur multi-matière pour classe de 6ème ne s’arrête pas complètement……. bien qu’une certaine autonomie se soit installée (vous avez vu ça, je parle même comme un prof!)

Donc on fait comme d’habitude, vous me téléphonez et on se retrouve à Equilibre sans peur et sans reproche

A tout bientôt

Laurence

Je me tais !

Aujourd’hui plus que tous les jours depuis le confinement je me tais, je n’ai pas envie de réagir, je ne suis pas encore prête à agir…j’ai senti que j’étais seule maitre à bord de ma vie, la seule créatrice de mon mal être, bien être, de mon être. Personne ne me fait du bien ou du mal, je suis traversée par des émotions et mon mental n’essaye même plus de les expliquer à l’aide d’événements exterieurs, ces liens n’existent plus. Je suis au temps zéro, je me tais…le silence devient ma maison, le calme peut s’installer…le soleil me réchauffe dans cette journée et ce soir la pleine lune éclairera mes vieilles peurs pour les dissiper. Aujourd’hui je me tais, je laisse faire et j’ai confiance. Aujourd’hui nous sommes tous égaux, nous sommes humains

Laurence

Confinement

Bonjour les équilibristes

Je vous espère tous en pleine forme dans vos confinements respectifs. Nous entamons maintenant la troisième semaine de ce stage de développement personnel grandeur Nature !

Parce que là! Dame Nature nous a préparé un programme aux petits oignons, hein!?

Ce samedi 4 avril, vous étiez de nombreux inscrits au stage de transmission de techniques énergétiques que j’organisais chez moi (je vous en remercie d’ailleurs) mais pour ne pas interférer avec le stage en cours, il n’aura pas lieu et sera reporté à une date ultérieure. Les inscrits je vous tiendrai au courant plus personnellement.

Ce confinement nous amène à un retour à soi d’office et totalement à contre pied du courant de la vie.

Coronanananananère nous a mis sous cloche et nous impose son rythme. Cette expérience générale d’isolement est riche d’enseignement mais peut être plus ou moins bien vécue. Elle nous emmène face à nous mêmes, face à nos choix, nos tics et nos tocs……et nos murs facebook (perso dés la première semaine je me suis dit qu’il était vital que j’enlève cette application de mon tel…….. avec modération, on a dit !!!!!)

Comme je suis déjà en communication avec certaines équilibristes, je vous le rappelle à tous : Si vous avez besoin de soutien, ou envie d’échanger, ou envie d’avoir mon éclairage énergétique sur La situation, sur Votre situation, vous pouvez m’envoyer un texto 06 24 12 53 54 pour arranger un rdv téléphonique GRATUIT. Et oui, comme beaucoup !!! je suis prof exclusif toutes matières confondues d’une mini ado de 6 ème avec un emploi du temps libre de tout virus et donc très chargé!

Sur ces petites précisions, je vous embrasse tel Zorro ( à cause du masquheu !). A bientôt

Laurence

PS very important : Tous les soirs à 20h, je fais chanter mon tambour (chamanique en peau de cerf que j’ai fais moi même, trop fière!!) pour célébrer la vie, la nature et ses cycles, notre nature et notre rythme. Je vous invite à vous joindre ( de loin ) à moi pour remercier tous ces travailleurs actifs et courageux et les malades qui ont besoin de prières et de pensées positives.

PS pas très important : depuis dimanche dernier il fait encore jour à 20h …..ne cherchez plus les voisins c’est moi qui joue du tambour