On marche sur la tête

La pensée est elle notre moteur?…je ne le crois plus. Notre émotion semble être un moteur beaucoup plus puissant. Nous avons déjà tous constaté que la vie nous emmène vers les évènements et/ou personnes que nous ressentons de façon la plus vive. Si l’on souffre d’un profond sentiment d’injustice, la vie nous emmène dans une situation d’injustice. La vie nous somme de revisiter cette situation d’injustice jusqu’à apporter une certaine résolution. Serions nous venus sur cette terre pour apporter une résolution émotionnelle à nos blessures intemporelles?

La peur de l’adultère est un exemple qui est assez universel et je vais m’en servir d’exemple……. Le plus grand cauchemar de Samantha est d’être trompée par son mari car son propre père a trompé sa mère et l’a quittée.  Samantha a donc enregistré depuis l’enfance dans sa structure émotionnelle que toute femme en couple sera trahie. Elle construira donc sa vie  de manière à se protéger de ce grand malheur : Éviter la séparation . Elle va donc se marier pour éviter d’être quittée. Avoir des enfants avec son mari pour se garantir de ne pas être quittée. Au fil des années elle aura oublier de prendre soin de l’histoire d’amour avec  son mari, d’ailleurs être amoureuse l’ intéresse moins que d’éviter d’être quittée. Donc ce qu’elle ressent n’est pas le plus important. Elle veut contrôler l’histoire, elle veut contrôler son mari pour qu’il ne couche avec aucune autre au risque de se déshumaniser elle même. Juste ne pas ressentir une nouvelle fois cette douleur est sa direction de vie. Le développement de cette stratégie de défense a de moins en moins de répit. Samantha se perd derrière cette stratégie, et elle y engloutit toute sa famille. Elle étouffe mais elle ne peut faire autrement , elle se souvient corporellement inconsciemment qu’elle doit coller au plan de survie. Quelque fois elle fait la fête. Enfin! elle peut lâcher sa stratégie, elle peut lâcher le contrôle. C’est le seul moment où elle s’autorise à se foutre la paix. Alors elle boit un verre puis un autre et puis beaucoup trop.  De toute façon c’est la faute de son mari si elle en est la alors elle l’insulte ce connard qui pourrait la tromper. La famille, les amis autour sont tristes de voir ce frère, cette sœur, ce couple se déchirer. Ils pensent qu’elle est méchante, qu’il est idiot. Ils pensent trop, ils sont perdus, exactement comme ce couple coincé dans un imbroglio transgénérationnel. Samantha a juste très peur d’être trahie et son mari essaye juste de protéger sa famille oubliant de se protéger lui.

Ce scénario  est déclinable à souhait…un trauma est enregistré, l’égo prend alors les commandes de nos vies avec toute la force des non dits, toute la force du secret de nos vies et celle de notre lignée . Le secret se crée, le secret secrète un comportement toxique qui nous éloigne de nous même. Ne laissons pas nos plus grandes peurs dirigées nos vies. Ne nous laissons pas marcher sur la tête. N’oublions pas que derrière toutes les histoires ou loin derrière il n’y a toujours que de l’amour

Laurence, et toutes les parts de moi qui sont encore dans la survie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s