La responsabilité emotionnelle

Je crois profondément que nous sommes venus nous incarner sur cette terre pour jouer à être responsable de nos émotions. Le jeu sous la forme du je étant notre  façon d’apprendre.

Alors j’utilise le mot jeu pour donner un peu de légèreté et d’insouciance à cet article et pour cause lorsque nos émotions sont sollicitées nous n’avons pas ou très peu de recul. L’ego aime bien être pris au sérieux et réagi très vite….en même temps c’est son job! Je le compare souvent à un garde du corps hyper zélé. Il est dévoué mais parfois il prend la tête et faut le remettre gentiment à sa place.

La difficulté dans la responsabilité émotionnelle réside essentiellement dans notre propre sens des responsabilités. Quant à l’émotion  elle même, soyons en sûrs, elle sera exprimée telle l’eau qui trouve toujours un chemin pour s’écouler quelque soit le nombre de barrages construits.

J’avais été interpellée, il y a longtemps maintenant, par le discours d’une femme très sage qui avait dit ceci « Lorsque la fête est réussie tout le monde se félicite d’avoir été ensemble, d’avoir été personnellement super drôle et d’avoir bien rigolé. En revanche lorsque la fête est ratée, mystérieusement, une seule personne est responsable de cette mauvaise ambiance aux yeux de la majorité. (Ou une variante: c’est la faute du temps qu’il a  fait ce jour la….souvent un unique coupable) »

Pourquoi  ne serait ce pas une œuvre collégiale dans les deux cas?

Dans le premier cas de figure un rassemblement se déroule divinement bien autour de la joie et la gaieté, il est donc facile de s’y reconnaître et de s’y sentir acteur.

Dans le deuxième cas de figure un rassemblement se déroule  (divinement  toujours) autour d’autres émotions cette fois ci désagréables. Et la hop comme par enchantement tout le monde se précipite pour s’en laver les mains et une seule personne semble être désignée ( de façon « raisonnable » et par la majorité) comme la mauvaise personne. 

Nous pourrions regarder la situation autrement….

Si nous étions transportés par nos émotions? Elles agiraient comme des boussoles pour nous emmener dans les circonstances de temps et de lieu où nous pourrions les libérer, les exprimer.

Et si il n’y avait pas de mauvais moment ou de mauvais endroit, mais juste le reflet de ce qu’il se passe à l’intérieur de nous mêmes?

Donc selon cette théorie ( hmmm fumeuse) il y aurait des rassemblements émotionnels compatibles……

Du genre:

  • Une personne énervée rencontrerait facilement quelqu’un de triste qui aurait besoin de pleurer.
  • La peur n’éviterait pas le danger et aurait de grande chance d’attirer menace et  violence.
  • La frustration irait souvent en couple avec le manque.

 

Alors il n’y a plus de projection possible de responsabilité de mes propres émotions sur les autres ???!!!!

Si la fête était nulle c’est aussi peut être  que j’avais besoin d’expérimenter l’ennui. Ma collègue de travail hurlant dans son téléphone regarde peut être une colère que je n’exprime pas. Si cet automobiliste n’avance pas c’est peut être que je fais preuve d’impatience.

Et ces combinaisons émotionnelles peuvent être déclinées à l’infini. Nous comprenons alors que les situations que nous vivons seuls ou avec d’autres personnes  existent alors pour soutenir les émotions que nous ressentons.

A nous de re-Co-Naître nos  émotions

Nous pouvons essayer consciemment de mettre le zoom sur les émotions qui nous emmènent dans des endroits et situations confortables et aimées.  La vie se charge de nous amener les situations et personnes en correspondance avec ces émotions.

Chacun d’entre nous est une recette émotionnelle à lui tout seul. Et sur notre palette (planète) émotionnelle nous avons une multitude de couleur, de quoi peindre nos vies de milles expériences. J’ai connu des gens très malheureux qui faisait le tour du monde et des gens très heureux qui restait au bled toute leur vie…à chacun sa recette!

To be continued

Laurence Antonio

 

PS: En vous abonnant à ce blog, vous ne manquerez aucun article!

Vous êtes invités à reproduire cet article pour le retransmettre en incluant ceci

Article de Laurence Antonio, Thérapeute holistique, auteur du blog: https://laurenceantoniogerardmer.wordpress.com 

 

2 réflexions sur « La responsabilité emotionnelle »

Répondre à JR Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s